Eric Assous est né le 1 janvier 1956 à Tunis. Après une scolarité (laborieuse selon lui, déplorable selon ses parents), il monte à Paris en 1974. Officiellement,pour suivre des cours aux Beaux Arts. En réalité, il passe le plus clair de son temps au cinéma et écrit des nouvelles policières qui paraîtront dans des publications confidentielles.

A partir de 1983, il devient auteur de pièces radiophoniques pour France Inter, il signe plus de 80 textes de 25 minutes en quatre ans et recevra le prix du Meilleur Talent Radio SACD en 1987. Frustré de n’écrire que pour des voix sans visage, il passe au petit écran avec des séries telles que Nestor Burma, des téléfilms, ainsi que des polars pour M6.

Eric Assous poursuit sur grand écran un besoin qu’il dit ‘vital’. Suite à sa rencontre avec Philippe Harel, il participe à l’écriture des films ‘La Femme défendue’ (Sélection Officielle Cannes 1997) et ‘Les Randonneurs’. Il considère que ‘faire du cinéma, c’est observer la vie’. Son écriture réaliste et souvent cathartique lui vaut bien des succès : traitant avec brio des relations hommes-femmes dans ‘Petits désordres amoureux’, il enchaîne avec ‘Une hirondelle a fait le printemps’ et passe de scénariste à réalisateur via ‘Les Gens en maillot de bain ne sont pas (forcément) superficiels’ et ‘Sexes très opposés’.

Au théâtre, il signe notamment ‘Les montagnes russes’ jouée par Alain Delon et Astrid Veillon au Théâtre Marigny en 2004 et 2005; ‘Les belles-sœurs’ qui a tenu l’affiche plus de 400 fois au Théâtre Saint-Georges et en tournée. En 2008, au Théâtre des Variétés, il signe ‘Secret de famille’ pour Michel Sardou et son fils Davy Sardou. Il est récompensé en 2010 par le Molière du meilleur auteur francophone pour L’Illusion conjugale

Source : Théâtre des Galeries.
Vous pourrez également y lire une interview de l'auteur à propos de ses thèmes de prédilection, le couple et la fidélité.

Bibliographie (non exhaustive : uniquement les oeuvres chroniquées sur ce blog wink)

Comments est propulsé par CComment