De manière (très) épisodique, je participais au challenge Lire sous la contrainte de Philippe Dester. C'était un challenge que j'aimais beaucoup, et je regrette de ne pas avoir été plus régulier. Si j'utilise l'imparfait, c'est que ce challenge est mort de sa belle mort, sept ans après son début, notamment faute de participants. Mais Philippe a dans la foulée créé un nouveau challenge, hébergé sur un nouveau blog : Cdubelge. Avec un nom pareil pour le blog, vous ne serez pas étonné d'apprendre que le challenge s'intitule Je lis belge ! Voici comment il le présente :

La Belgique n'est pas en reste en matière de littérature et je voudrais donc vous présenter des auteurs, des maisons d'éditions, des chanteurs belges...

Aussi, j'ai imaginé un nouveau challenge : "Je lis belge". Pas de contraintes particulières, pas de date butoir (le challenge continuera sans interruption (sauf peut-être pour le retour de "La trilogie de l'été).

Il vous suffira donc de lire du belge et de me le signaler. 

Comment résister ? Car, je l'avoue, je suis un brin chauvin, et à l'heure où la Belgique semble s'évaporer - encore combien de jours sans gouvernement ? - il me semble important d'affirmer et de revendiquer notre belgitude. J'ai toujours beaucoup lu belge, et ce nouveau challenge m'encourage à persévérer dans cette bonne habitude !

Pour vous mettre l'eau à la bouche, tout en restant dans le cadre de la rentrée littéraire, je vous parlerai bientôt de deux ouvrages qui viennent de paraître : Feel good de Thomas Gunzig et Les faux Simenon de Nicolas Marchal. Je ne les ai pas encore lus, mais je me suis laissé convaincre par leurs auteurs de les acheter tongue-out. De tout cela, je vous parlerai bientôt. Mais soyez indulgents : j'ai beaucoup de lectures en retard à chroniquer.

Par ailleurs, si je ne les lis qu'en traduction, je vous présenterai aussi des ouvrages d'auteurs néerlandophones !

Comments est propulsé par CComment