L'heureux élu

de Eric Assous

Avec Christel Pedrinelli, Nicole Oliver, Frédéric Nyssen, David Leclercq et Pierre Pigeolet
(Le Théâtre des Galeries)

Mise en scène : Martine Willequet

Applaudi à Namur le 19 juillet 2019

En bref

Ce soir, Greg et Mélanie, quadragénaires de gauche (osons le mot, carrément bobos), reçoivent Jeff, lui aussi quadragénaire de gauche. Ce dernier offre toutefois la particularité d'être au chômage et d'avoir hérité d’une fortune suffisante pour le mettre à l'abri du besoin, mais qui ne le rend pas heureux pour autant. Juste avant son arrivée, Charline, une amie de longue date de Mélanie (et ancienne "petite amie" de Jeff) refait surface après une longue absence à New York et s'invite carrément chez ses amis. Mais elle ne vient pas seule ! Elle vient avec son fiancé, Noël, l'homme de sa vie. Le mariage est prévu dans deux mois. Avant de le présenter à ses meilleurs amis, elle précise qu’il est un peu spécial. En effet, il est beau, riche, raffiné mais il pense « différemment » … Les spectateurs se rendront vite compte que, plus explicitement, cela signifie de manière politiquement incorrecte. Alors, que faire ? Respecter son choix ? Ou rejeter « l’heureux élu » ?

Mon avis :

Même si nous aimons beaucoup le théâtre, nous n'en sommes pas de gros consommateurs, tout au plus six ou sept spectacles par an. Et le nom de Eric Assous ne nous disait absolument rien ! Alors, me direz-vous, pourquoi avoir choisi d'assister à cette représentation en pleine pause estivale ? Pour plusieurs raisons. D'abord, parce qu'il n'était pas question d'aller s'enfermer dans une salle de spectacle surchauffée : cette représentation se donnait en plein air, dans le cadre merveilleux de l'Hôtel de Groesbeeck - de Croix, à Namur. Ensuite parce que cette pièce nous était proposée par le Théâtre des Galeries, et que cette compagnie nous a rarement déçus ! Enfin, parce que cette représentation était organisée au profit du Club Richelieu de Namur.

Ce fut donc une découverte d'Eric Assous, et cette première pièce ne nous donne qu'une envie : en voir d'autres ! Le grand atout de cette pièce, c'est de constamment osciller entre vaudeville et texte à thème, autrement dit de réussir à nous faire rire (et pas qu'un peu !) tout en nous amenant à réfléchir sur nos rapports aux autres, sur le politiquement correct, les limites de l'amour et de l'amitié... Et tout cela sans jamais aucun jugement à l'emporte-pièce, mais toujours en retenue.

Et comme le texte était de plus servi par de merveilleux acteurs et actices, notre plaisir fut total ! Allez, un petit extrait pour vous donner envie wink :

Comments est propulsé par CComment