Une deuxième comparaison pour terminer en beauté ce week-end pluvieux ? Allez, elle est tirée du même roman qu'hier :

Quand j'ai fait sortir la Porche du garage, j'ai senti un endroit lisse et mort sur ma joue, là où Harriet ne m'avait pas embrassé pour me dire au revoir. Depuis un quart de siècle, le baiser avant de partir faisait partie de notre existence. Il me manquait maintenant comme un grain de son rosaire à un moine.

John Fante - Mon chien Stupide p. 48

C'est pas beau ça ? En tout cas, Yvan Attal a dû apprécier, car il a repris cet extrait en voix off dans son adaptation.

Comments est propulsé par CComment