Distanciation sociale

Sir John Lavery

Et voilà, les lundis se succèdent et ne se ressemblent pas. Hier, c’était férié, lundi de Pentecôte. Est-ce pour cela que je n’ai pas publié mon devoir ? Ou bien était-ce parce que j’étais sur un terrain de golf ? Car de golf, il en était bien question dans la proposition du Goût des Autres :

Je suis sûr que comme vous le soupçonnez à regarder cette toile de Sir John Lavery, le plus grand danger du golf reste le coup de « put »…
Vous direz lundi ce que vous pensez de la partie qui se joue sur cette toile…

En panne d’inspiration – en tout cas ce qui concerne la fiction – je pousse plutôt une gueulante 🙁 . (suite…)

Continuer la lecture Distanciation sociale

Hommage à Jean-Loup

Aldo Balding

Voici donc le quarantième devoir du Goût des Autres :

Mais que diable peut-il bien lui raconter ? Où veut-il en venir. Qu’attend-elle ? Que pense-t-elle de sa ballade ? À l’instant je n’en sais rien. Grâce à vous j’espère en savoir plus lundi sur ce que vous inspire cette toile d’Aldo Balding.

Actualité oblige, j’ai choisi de rendre un hommage à Jean-Loup Dabadie, qui nous a quittés hier. J’ai bien dit à Jean-Loup, pas à Donald ! (suite…)

Continuer la lecture Hommage à Jean-Loup

Rupture

Cela m’apprendra à m’absenter de la blogosophère : le Goût des Autres en profite pour mettre la barre de plus en plus haut pour ses devoirs. Il y a bien sûr toujours l’illustration censée faire jaillir en nous l’inspiration, mais il a maintenant ajouté la contrainte d’utiliser dix mots choisis avec soin dans son Dictionnaire des termes oubliés. Enfin, de la contrainte naît la créativité paraît-il…

Cette femme attend, mélancolique. Dites, à quoi pense-t-elle ?
Dans votre histoire il y aura ces dix mots : bibi, légèreté, trait, tomenteux, envie, nourrain, gypaète, nyctanthe, physique, nuage.

(suite…)

Continuer la lecture Rupture

Une oie blanche

Photo : Gueorgui Pinkhassov

Et voici donc le nouveau devoir proposé par le Goût des Autres :

De « confinement » à « enchaîné » il n’y a qu’un songe. Cette photographie du Russe Gueorgui Pinkhassov vous inspire-t-elle ? Ce serait gentil de commencer ce qu’elle vous a inspiré par cette remarque d’Oscar Wilde : « Discerner la beauté d’une chose est le plus grand raffinement que l’on puisse atteindre »
Et si vous le terminiez par ces deux vers d’Agrippa d’Aubigné
« Mon penser est bizarre et mon âme insensée
Qui fait présente encor’ une chose passée. »
Ce serait parfait.
Entre les deux, libre à vous.

(suite…)

Continuer la lecture Une oie blanche

La revanche

John Salminen

Pour son 34ème devoir, Le Goût des Autres a élevé la barre : non seulement une peinture est proposée à notre imagination, mais les première et dernière phrases nous sont « imposées » 😉 !

Dites quelque chose sur ce printemps magnifique dans une ville déserte.
Une histoire qui commencerait par :
« L’air était moins étouffant que la veille et j’ai même cru sentir la caresse d’une brise, en marchant sous les arcades, jusqu’à la place de la Concorde. »
Et dont les derniers mots seraient :
« Malheureusement je ne crois pas qu’il suffise de traverser la Seine. »
Oui, ces mots sont empruntés à « Patriiiick !!! »

Merci, Monsieur Modiano 😉 . Chères lectrices, chers lecteurs, je suis désolé, c’est encore le corona qui m’a inspiré. Mais pas que… (suite…)

Continuer la lecture La revanche

Fugaces souvenirs

John Salminen – Escaliers de Montmartre

Quatrième semaine de confinement et trente-troisième devoir du Goût des Autres.

Peu de monde, très peu de monde dans cette rue qui descend du Sacré-Cœur vers la place Saint-Pierre.
Je peux vous le dire, cette rue faite d’escaliers est la rue Paul Albert.
Mais où va cette femme qui les descend sous la pluie ?
Quel devoir ou quelle aventure la mène ?
Qu’est-ce qui la pousse à sortir alors que, dans tout le pays, chacun est appelé à rester chez soi ?
Si vous avez une idée, nous la lirons tous avec plaisir, intérêt ou le cœur serré, c’est selon.
Mais nous la lirons lundi puisque désormais, c’est « l’école à la maison »…

Rappelle-toi Barbara, il pleuvait sans cesse sur Paris ce jour-là et tu marchais silencieuse, tendue en cette journée pluvieuse. (suite…)

Continuer la lecture Fugaces souvenirs

Journal du confinement : jour 484

Que nous propose donc Le Goût des Autres comme sujet du 32ème devoir ?

Vous ne trouvez pas que ce dessin d’Albert Marquet, est un beau symbole d’évasion ? En ces temps d’emprisonnement généralisé racontez nous une histoire de liberté récouvrée.


Albert Maquet – La charrette à bras (1904)

J’ai le moral dans les talons : c’est déjà notre deuxième fête nationale en confinement. Je suis avachi dans mon canapé, devant la télévision, à attendre le discours de notre président. Rassurez-vous, pour le moment je suis avachi, mais je continue à faire du sport ! Il y a six mois, j’ai acheté sur Internet un vélo fixe et je fais chaque jour une cinquantaine de kilomètres, tout en écoutant les nouvelles du front.

Mais chut… La Marseillaise se termine, l’allocution va commencer. (suite…)

Continuer la lecture Journal du confinement : jour 484

Que de regrets !

Salvador Dali – Femme à la fenêtre

Reprendre ce blog ne signifie pas que reprendre le projet 52 photos, mais aussi les divers défis d’écriture auxquels je participais. Comme par exemple le devoir de Lakevio du Goût, qui en est cette semaine à sa 31ème édition !

 

Elle est comme nous.
Elle est à sa fenêtre.
Que souhaite-t-elle ?
Que pense-t-elle ?
Comme nous est-elle confinée, prisonnière, recluse ? 
Dites lundi ce que vous pensez à partir de cette toile de Salvador Dali.


Marianne regrette son petit village natal. Elle y a passé une enfance heureuse, puis une adolescence sans soucis. Et c’est avec confiance qu’ele est entrée dans l’âge adulte. Bien sûr, pour une pauvre paysanne comme elle, les temps étaient durs. Les subsides européens à l’agriculture ne suffisaient pas toujours pour boucler les fins de mois dans le vert, mais elle ne se plaignait pas : le soleil brillait pour tout le monde et chacun était libre d’aller où bon lui semblait. (suite…)

Continuer la lecture Que de regrets !

Date palindromique

Cette femme devant sa psyché, se prépare-t-elle à partir ou revient-elle ? Et s’il y avait quelqu’un derrière elle ? Dites en quelque chose lundi. Que vous soyez à la place de l’une, de l’autre, des deux. À vous de jouer. Voici ce que nous proposait Le Goût des Autres pour notre vingt-cinquième devoir. Pour ma part, puisque j'ai fait mon devoir hier, date palindromique, j'en ai profité pour ajouter une contrainte supplémentaire : pendant le mois de février, tous mes atliers d'écriture devraient participer à une seule et même intrigue. D'où la nécessité de d'abord planter un peu le…

Continuer la lecture Date palindromique

Six mois plus tard

Que nous propose donc Le Goût des Autres pour notre devoir hebdomadaire ? Un tableau de Gustave Caillebotte, peintre français du XIXe siècle. Avec quelques éléments de réflexion : Mais que regarde, qu’attend –ou non- cet homme à la fenêtre. Je sais qu’il regarde par la fenêtre d’un appartement que je reconnais près de la gare Saint Lazare. Attend-il ou regarde-t-il simplement cette femme qui s’éloigne du côté à l’ombre de cette rue ensoleillée ? Si vous avez une idée de ce qui occupe ses pensées, dites le lundi. Elle est entrée dans ma vie il y a six mois à…

Continuer la lecture Six mois plus tard