Tu devrais écrire

Non, ne jamais renoncer ! - Est-ce que tu vas te remettre à écrire  ? - Je ne sais pas... je n'ai pas vraiment le temps... je me dis que c'est derrière moi, tout ça... - Quand je t'ai rencontré, tu paraissais obsédé par l'écriture. J'avais l'impression que c'était ce qui comptait le plus pour toi. Et tu as laissé tomber, comme ça. Je trouve ça médiocre. - Ce qui est médiocre, c'est peut-être ce que j'écrivais. - Mais tu n'as même pas essayé. - C'est comme ça. C'est la vie J'ai vu à son expression qu'elle détestait cette réponse.…

Continuer la lecture Tu devrais écrire

Mort d’un commis voyageur

Cette semaine, le Goût nous a gâtés pour notre devoir hebdomadaire : en sus de la traditionnelle illustration, il nous a fixé la première et la dernière phrase de notre texte... Je vous propose de dire ce que vous inspire cette toile de Mr Vettriano. Une histoire qui commencerait par : « Un bel organe, un imperturbable aplomb, plus de tempérament que d’intelligence et plus d’emphase que de lyrisme, achevaient de rehausser cette admirable nature de charlatan, où il y avait du coiffeur et du toréador. » Et qui finirait par : « Elle en retira qu’il n’avait que l’aspect…

Continuer la lecture Mort d’un commis voyageur

Ville fantôme

Comme tous les lundis, c'est chez le Goût des Autres que cela se passe :-) . Hopper avait-il quelque prescience de ce qui nous arrive ? Que pouvait-il imaginer en peignant ce carrefour vide ? En avez-vous une idée ? D’ici lundi vous l’aurez écrit j’espère. À lundi… Des semaines que cela dure. Je n'en peux plus. Quand tout cela va-t-il donc finir ? Je n'ose plus sortir de chez moi. Personne d'ailleurs n'ose plus sortir de chez lui. Et pas seulement parce que le gouvernement nous y invite. Non, nous restons chez nous parce que nous avons peur. Nous…

Continuer la lecture Ville fantôme

Allons !

Chouette, c'est la rentrée ! Les devoirs de Lakevio du Goût reprennent ! Celui-ci est le soixante-deuxième du nom. C’est la rentrée… Eh oui ! Alors, pour commencer « le deuxième trimestre » si important, celui qui décide de la classe que vous rejoindrez l’an prochain je vous propose cette aquarelle. Alors, que diriez-vous lectrices chéries qui ne vieillirez pas plus cette année que les précédentes, d’écrire un récit sur ce tableau de John Salminen ? Parlez-moi de ce lieu, de cet homme, de ce que vous pensez.   Je sens que vous m'épiez. Je ne vous vois pas, vous vous…

Continuer la lecture Allons !

H comme Hélas

Walker Evans

Pour ce cinquante-quatrième devoir du Goût des Autres, j’ai changé de point de vue 😉 ! Aujourd’hui, je suis une femme de cinquante-quatre ans 🙂 .

Cette photo de Walker Evans semble nous dire quelque chose.
Elle me rappelle quelque chose.
Mais quoi ?
Peut-être un film…
Ou autre chose.

C’est une copine de l’atelier théâtre qui m’a refilé le tuyau. « T’as pas envie de faire du cinéma ? », m’a-t-elle demandé. « Pour sûr », j’ai répondu. Mais à cinquante-quatre balais, je ne me faisais pas d’illusions, même si, comme l’un de mes amants me l’a dit, j’ai encore de beaux restes. « T’inquiètes, ils cherchent parfois des MILFS » a-t-elle rétorqué. Je ne savais pas ce qu’était une MILF, mais cela me semblait bien et je me suis inscrite sur le site www.casting.com. (suite…)

Continuer la lecture H comme Hélas

F comme Finir

Finir mon livre ! Voilà quatre ans que j'habite avec cette pensée, toujours seul avec elle, toujours courbé sous son poids ! Autrefois j'étais un homme comme un autre homme. Je pouvais penser à ce que je voulais, j'étais libre. Maintenant, je n'ai plus qu'une conviction : je dois finir ce roman. François Weyergans - Trois jours chez ma mère - p.83 Il y a de ces livres, que l'on peine à finir. De lire. Comme par exemple A la recherche du temps perdu, 2400 pages chez Gallimard, en collection Quarto. Un tel pavé, d'accord, on peut imaginer qu'il faille…

Continuer la lecture F comme Finir

E comme Expulsé

Matteo Massagrande

53ème devoir du Goût des Autres :

Dans cette toile de Matteo Massagrande, la chambre ne vous rappelle peut-être rien.
Peut-être quelque chose.
Vous en direz plus lundi, j’espère.

D’abor, je voudrais dire merci à mon ami Michel pour corriger mon texte. Même s’il n’a pas tout corrigé. Parce qu’il a dit qu’il y avait beaucou de fautes. (suite…)

Continuer la lecture E comme Expulsé

B comme Brandon

Aaron Westerberg

Retour à la peinture pour ce cinquante-deuxième devoir du Goût des Autres 🙂 .

Mais que peut bien avoir ce type ?
Que vous inspire-t-il ?
J’espère que vous en direz quelque chose lundi.

Raul est Cubain.
Raul est docteur en physique, spécialisé en problèmes de combustion, mais il n’a jamais travaillé comme physicien. Quoique. Ce sont ses connaissances en physique qui lui ont permis de devenir ce qu’il est : le meilleur testeur de cigares de Cuba. C’est grâce à lui que Cuba était considéré comme le producteur des meilleurs cigares du monde.

Ici, je me permets une petite parenthèse : connaissez-vous les différences entre une cigarette et un cigare ? Une cigarette est un cylindre de papier rempli de feuilles de tabac hachées, alors qu’un cigare est un cylindre formé de feuilles de tabac entières : une feuille à rouler est enroulée en spirale sur d’autres feuilles pliées ou roulées. Je vous passe les détails (vous en apprendrez beaucoup plus ici), mais Raul connaissait tout cela par coeur. Tout comme il savait qu’un cigare va se crapoter : on recrache la fumée sans l’avoir fait entrer dans nos poumons mais en la conservant quelques secondes dans la bouche pour en détecter les arômes et les saveurs, alors que pour la cigarette, la fumée s’aspire jusque dans les poumons et se recrache aussitôt. (suite…)

Continuer la lecture B comme Brandon

A comme Autopsie

Hier, je terminais mon premier abécédaire. Comme je l'indiquais dans mon billet du 28 juillet : Autopsie dans vingt-six billets 😉 ! Si je renouvelle l’expérience, mon vingt-septième billet aura pour titre A comme Autopsie. Une de mes motivations était de lutter plus facilement contre l'absence de régularité dans ma tenue de ce blog. De ce point de vue, on ne peut pas vraiment dire que l'expérience aura été concluante : 26 billets en 75 jours, cela représente une présence quotidienne juste en dessous de 35 %. Peut mieux faire... Mais je dois avouer que ces dernières semaines n'ont pas…

Continuer la lecture A comme Autopsie

W comme Walter

Cette semaine, Le Goût des Autres continue dans sa veine photographique. Dommage (pour mon titre), ce n'est plus Willy qui est à l'honneur, mais Robert. Comme disait une chanson de la première moitié du XXème siècle à propos des baisers : Méfiez-vous des pêcheurs mesdemoiselles car il y a pêcheur et pécheur… Je suis sûr que vous avez beaucoup de souvenirs des uns. Ou des autres… Je pense que nous aurons tous quelque chose à dire et à lire lundi… Le cercle des Pêcheurs Disparus Walter Pipindeseine (1880-1951) fut le fondateur et président d'une association de pêcheurs, initialement appelée Cercle…

Continuer la lecture W comme Walter