J comme Jean-Michel

Je ne parle pas de Jean-Michel Saive, dit Jean-Mi, mais de Jean-Michel Folon. Hier, pour la deuxième fois, nous avons essayé de visiter l'exposition d'une quinzaine de ses sculptures dans le cadre majestueux des ruines de l'abbaye de Villers-la-Ville. Hélas, hier comme la première fois, nous avons dû faire demi-tour au vu de la gigantesque file d'attente. Comme nous sommes du genre persévérant, aujourd'hui, nous n'avions plus le choix : c'était le dernier jour de l'exposition en question. Nous étions donc déjà dans la file d'attente une demie-heure avant l'ouverture de la billetterie. L'avantage d'avoir été si matinal, c'est qu'une…

Continuer la lectureJ comme Jean-Michel

D comme Dos

Cette semaine, pour son Projet 52 photos, Carole nous propose comme thème le portrait. L'occasion pour moi de vous parler d'une exposition vue à Namur il y a peu (et qui se termine le 3 janvier !) : Vu.e de dos. En ce qui concerne les oeuvres exposées, elles sont très variées, et il y en a donc pour tous les goûts (même si insuffisamment pour le mien). La démarche est toutefois très intéressante ! Cette exposition est consacrée (notamment) à la figure humaine vue de dos dans l’art contemporain. Elle souhaite interroger le pouvoir subversif de l’anonymat qu’implique cet…

Continuer la lectureD comme Dos

U comme Utopie

Utopie est un de mes mots préférés de la langue française. Quand je dis de la langue française, il s'agit en fait d'un mot forgé en 1516 par l'écrivain anglais Thomas More à partir du grec. Il s'agit, au départ, d'une société idéale sans défaut, d'un régime politique idéal, d'une société parfaite sans injustice ou encore d'une communauté d'individus vivant heureux et en harmonie. Utopie est un des mots que j'exécre le plus. Etymologiquement, utopie signifie "en aucun lieu". Et donc, une utopie désigne ce qui appartient au domaine du rêve, de l'irréalisable : en ce sens, qualifier quelque chose…

Continuer la lectureU comme Utopie

Q comme Quinze

Alors que la tempête Odette balaie (entre autres) la côte belge, renversant des cabines de plage, arrachant des tuiles, inondant des chaussées, je ne peux m’empêcher de songer qu’il n’y a que quelques jours à peine, nous déambulions sur la digue d’Ostende en bras de chemise. Quel brusque changement de temps ! Nostalgie, donc, en ce dimanche venteux.

Aujourd’hui encore, je vous parlerai de l’exposition à ciel ouvert et en plein vent, la bien nommée Beaufort. Et plus particulièrement de Arne Quinze. Les lecteurs belges de ce blog se souviennent sans doute de son oeuvre en bois The Passenger, construite à Mons en 2014,  qui s’effondra en décembre de la même année et qui fut reconstruite par l’artiste à ses frais en 2015. (Bonne nouvelle, si vous ne l’avez pas encore admirée : elle devait être démontée en septembre de cette année, mais la crise sanitaire lui offre un sursis !)

Ostende (Belgique) – 22 septembre 2020

Mais revenons à la côte et à Beaufort : c’est à Ostende que Arne Quinze a installé son oeuvre Rock Strangers (non pas dans le cadre de l’édition 2018 comme pour pour The Navigator Monument, mais pour l’édition 2012). (suite…)

Continuer la lectureQ comme Quinze

P comme Plage

Pour cette trente-huitième semaine de l’année, Carole nous proposait P comme… Une aubaine pour moi 😉 , puisque le billet précédent de mon abécédaire était O comme Orties. Bon d’accord, ce billet date de huit jours, et vous allez me dire qu’attendre autant de temps pour être synchrone n’excuse pas ma fainéantise. Mais en fait, j’ai une excuse en béton : j’étais en vacances (oui, de nouveau 🙂 ). Et où ça, mon bon monsieur ? A la mer du Nord, à Westende plus exactement. Pour moi, ce sera donc P comme Plage !

Westende (Belgique) – 17 septembre 2020

(suite…)

Continuer la lectureP comme Plage

F comme Fourmis

Elles sont rouges. Elles font un mètre de long. Elles sont en métal et elles escaladent plusieurs bâtiments emblématiques de la ville de Namur comme le théâtre, l’Inno ou l’hôtel de ville. Ces quatre-vingts sculptures de fourmis sont l’œuvre de l’artiste français Nicolas Eres. Intégrer l’art contemporain dans l’espace public, au cœur de Namur, afin de le rendre accessible à un large public, c’est l’objectif du parcours Sculptures dans la Ville organisé par le Service de la Culture depuis 2002. En 2016, les parapluies colorés de l’installation Umbrella sky Project ont égayé le vieux Namur durant trois mois, suscitant l’enthousiasme…

Continuer la lectureF comme Fourmis

Pol Pierart au théâtre de Namur

Avec pareil titre, vous vous imaginez bien sûr que je vais vous parler d’un acteur ou d’un auteur de pièce de théâtre, voire d’un metteur en scène ? Et bien pas du tout : Pol Pierart est peintre et photographe… Alors photographe de théâtre ? Même pas… Sauf à considérer que la vie est un grand théâtre à ciel ouvert, ce qui se défend 😉 .

Va et vient

Pour marquer le début du déconfinement, le Théâtre Royal de Namur s’ouvre aux touristes cet été (jusqu’au 25 juillet, entrée libre sans réservation, ne traînez pas !) et nous propose une visite patrimoniale et une exposition de toiles et de photographies de Pol Piérart !

Au sortir de cette parenthèse Covid 19 où tout était à l’arrêt, comme mort, Pol Piérart nous rappelle que tant qu’il y a du va et vient, il y a de la vie. C’est donc avec cet artiste inclassable que le public pourra retrouver le chemin du théâtre. Mieux même, de faire son chemin dans le théâtre à la recherche des œuvres qui y sont disséminées. (suite…)

Continuer la lecturePol Pierart au théâtre de Namur