De circonstance

Oui, je sais, 2022 ne commence pas de manière très participative :-( Alors, pour me remettre le pied à l'étrier, quoi de mieux que le devoir hebdomadaire du Goût ;-) ? C'est bien parce que j’ai « le sens du devoir » parce que je ne suis pas en état ! J’espère que mon sacrifice ne sera pas vain... J’aime cette toile calme de Marc Chalmé. Néanmoins… Je me demande ce qui traverse l’esprit de ces deux enfants Bah… On le saura lundi, vous aurez des idées j’en suis sûr… - Tu es contente ? - Oui, mais j'ai un…

Continuer la lectureDe circonstance

atterrage

Voilà, j'ai terminé mon tour du monde, en beaucoup moins que 80 jours ;-) . Avant de chroniquer demain ma lecture, je voulais vous partager un dernier mot découvert : atterrage. Et non, cela n'a rien à voir avec atterrir (quoique) ni avec atterrer ;-) . Le pilote avait disposé ses feux de position, - précaution indispensable à prendre dans ces mers très fréquentées aux approches des atterrages. Les rencontres de navires n'y étaient pas rares, et, avec la vtesse dont elle était animée, la goélette se fût brisée au moindre choc. Jules VERNE – Le tour du monde en…

Continuer la lectureatterrage

bayardère

Ce jour-là, ils célébraient une sorte de carnaval religieux, avec processions et divertissements, dans lesquels figuraient des bayadères vêtues de gazes roses brochées d'or et d'argent, qui, au son des violes et au bruit des tam-tams, dansaient merveilleusement, et avec une décence parfaite, d'ailleurs. Jules VERNE – Le tour du monde en 80 jours – p. 66 Lire Jules Verne, c'est découvrir de nouveaux mots presque au détour de chaque page. Rassurez-vous, je ne vous les citerai pas tous ;-) . Mais j'aimais beaucoup celui-ci. Tout comme j'ai quelque peu souri de l'insistance avec laquelle l'auteur évoque la décence de…

Continuer la lecturebayardère

esquire

Dès le début du roman, j'ai été interpellé par la manière dont l'auteur parlait de son personnage principal : Phileas Fogg, esq. Que signifiait donc ce esq. ? Esquimau ? C'est un peu plus tard que j'ai découvert de quoi esq. est l'abréviation : Quand le consul eut achevé sa lecture : "Vus êtes Phileas Fogg, esquire ?" demanda-t-il. Jules VERNE - Le tour du monde en 80 jours - p. 47 Cela ne m'a pas rendu beaucoup moins perplexe :-( ... Heureusement, monsieur Larousse est venu à mon secours. C'est un mot anglais (de cela je me doutais bien)…

Continuer la lectureesquire

Bienvenue à 2022

Mon billet d'hier était un billet de transition. Publié en 2022, il ne parlait que de 2021. De plus, il était tristounet. Mon billet d'aujourd'hui est donc mon premier vrai billet de 2022. Et il se veut résolument joyeux et optimiste ! Tout d'abord, bien sûr, à toutes celles et ceux qui me font l'honneur de suivre mon blog - ne serait-ce que sporadiquement - je souhaite une excellente année 2022. Je ne rentrerai pas dans le détail de mes voeux : vous savez bien mieux que moi ce que vous espérez de l'année nouvelle, c'est donc de voir réalisées…

Continuer la lectureBienvenue à 2022

Adieu 2021

Voilà, 2021, c'est fini. Je ne dirai pas que je regrette cette année. Même si elle m'a apporté quelques joies, le passif est lourd... Il faut dire que 2020 s'était déjà mal terminée. En novembre, ma mère, quatre-vingt-huit ans, était tombée. Rupture d'anévrisme au cerveau. Conséquence ou cause de la chute ? Trépanation. Alors que jusque là elle avait toujours été autonome, la voilà obligée d'entrer en maison de repos. Isolée dans sa chambre, en raison de la covid. En décembre, nouvelle chute sur la tête. Nouvelle trépanation. Réveillon 2020-2021 à deux devant la télévision, covid oblige. Nuit passée avec…

Continuer la lectureAdieu 2021

Après l’Avent

Début décembre, j'avais décidé de mettre mon blog au régime. Ainsi que, plus globalement, ma façon d'appréhender Internet et de m'y perdre. Dans un premier temps, j'avais décidé de me concentrer sur l'écriture, et plus précisément en participant au Calendrier de l'avent de l'écriture organisé par Marie-Adrienne Carrara. Las... :-( après seulement deux participations, j'ai déjà jeté l'éponge... Pour deux raisons. D'abord, paradoxalement, parce que, souvent, les contraintes ne sont pas assez fortes ;-) . Je réalise combien l'imagination est libérée par des contraintes plus exigeantes ;-) . Mais surtout, parce que ce que nous propose Marie-Adrienne laisse trop peu…

Continuer la lectureAprès l’Avent

Jardin public

Défi N° 2 : La consigne est simple : décrire une rencontre entre deux personnages, un homme et une femme dans un jardin public. Ils peuvent se connaître ou pas. Se parler ou pas. À vous de décider. Laissez aller votre imagination. Pensez à écrire avec les 5 sens.   Écrivez une page minimum. Narration. Dialogues… C’est comme vous le sentez ! Vous ai-je déjà raconté comment tout a commencé ? Non ? Alors voilà. C'était en janvier 2018. Le premier janvier exactement. Vers les huit heures du matin. Oui, tout à fait, tôt le lendemain du réveillon ! Je…

Continuer la lectureJardin public

C’est mal barre

Un peu d’argot n’a jamais fait de tort à personne, même pas dans le titre. Et puis, j’avais besoin de me défouler ;-) . En ce premier jour de l’hiver météorologique, j’ai décidé de consacrer le mois de décembre à l’écriture. Mon objectif : écrire chaque jour. J’écris souvent, mais de manière trop irrégulière. Heureusement qu’il y a les devoirs du Goût ! Hélas, d’une manière générale, je manque de persévérance et d’organisation, j’ai trop tendance à m’éparpiller. Afin de prendre de bonnes habitudes, j’ai décidé de participer au calendrier de l’avent de l'écriture de Marie-Adrienne Carrara. Chaque jour, entre le…

Continuer la lectureC’est mal barre

Le rêve d’une barque

Le Goût des Autres m'a l'air d'humeur bien chagrine ce week-end... Vous avez vu le sombre tableau qu'il nous propose ? Ou bien est-ce moi qui suis d'humeur pessimiste ? Ou bien est-ce simplement le monde qui ne tourne plus très rond ?   Mais que diable fait cette barque vide au bord de l’eau ? Au moins ça m’inspire… Mais vous ? J’espère que lundi vous aurez dit quelque chose sur cette embarcation mystérieuse.   Il y avait ici des être humains. Une vingtaine. Des hommes, des femmes, et même des enfants, parfois très jeunes. Il y avait ici…

Continuer la lectureLe rêve d’une barque