Comme elles ont changé !

A l’occasion du quatre-vingt-troisième devoir du Goût des Autres, j’ai décidé de changer de registre. Exit (en tout cas pour le moment) les textes courts à chute : je me lance dans le feuilleton ! Et pour vous donner plus régulièrement des nouvelles de mes personnages, je n’exclus pas de participer à d’autres challenges d’écriture 😉 ! Mais, bon, il est temps de commencer.

Cette toile d’Aldo Balding m’a interpellé, curieux que je suis.
Mais que se racontent ces deux femmes ?
Attentive est l’une, certes.
Mais que dit l’autre ?

Mon Dieu, comme elle a changé. Je ne l’aurais pas reconnue si je l’avais croisée par hasard dans la rue. Mais puisque c’est moi qui l’ai invitée, je dois me rendre à l’évidence : elle a changé. Bon, c’est vrai qu’il y a dix ans que je ne l’avais plus vue, mais la métamorphose est saisissante. Manifestement, elle s’est rangée. Adieu les jeans troués et les pulls trop larges. C’est une dame maintenant, coquette, bourgeoise. Peut-être me suis-je trompée. Peut-être ne pourra-t-elle pas m’aider. Heureusement, mes lunettes noires cachent mon désarroi. Comment aborder le sujet ? Comment lui expliquer ce que j’attends d’elle ? La dernière fois que je l’ai vue, elle n’avait que dix-huit ans, et c’était moi qui l’impressionnais. Aujourd’hui, c’est le contraire. Et ce garçon qui traîne à m’apporter mon café. Au moins, en tournant la cuillère dans la tasse, je pourrais me donner une contenance.

Mon Dieu, comme elle a changé. Je ne l’aurais pas reconnue si je l’avais croisée par hasard dans la rue. Mais puisque c’est elle qui m’a fixé ce rendez-vous, je dois bien me rendre à l’évidence : elle a vieilli. Et mal vieilli. Bon, c’est vrai qu’il y avait dix ans que je ne l’avais plus vue, mais quand même. Regardez-moi ce front dégarni ! Et ces lunettes de soleil qu’elle porte pour camoufler les outrages du temps ! Tout à l’heure, elle les a brièvement ôtées, et j’ai eu l’occasion d’apercevoir de profondes cernes sous les yeux. Et ses yeux, injectés de sang, comme une alcoolique. Pourtant, elle n’a commandé qu’un café, qu’elle attend toujours. Moi, j’ai commandé un Perrier citron. D’accord, en l’attendant, j’ai bu un vin blanc. Parce que ce rendez-vous me stressait. Pourquoi ma prof de philo, dix ans après notre sortie de Rétho, veut-elle me voir ? Pourquoi m’avoir donné rendez-vous à la terrasse d’un café ? C’est vrai, j’oubliais. Elle est un peu psycho-rigide. Alors, le règlement, c’est le règlement. Les conditions sanitaires ne nous permettent toujours pas de recevoir qui nous voulons chez nous. Encore heureux que les terrasses viennent d’ouvrir. En fait, peut-être a-t-elle attendu leur réouverture pour me donner rendez-vous ? Mais quand va-t-elle se décider à m’expliquer pourquoi elle voulait me voir ?

Voilà, ma petite Audrey. Merci d’être venue. Tu permets que je te tutoies et que je t’appelle par ton prénom ? Pour moi, tu es toujours cette jeune fille de dix-huit ans, curieuse de tout, qui préférait l’épicurisme au stoïcisme. Voilà, ma petite Audrey. Je voudrais te demander un petit service. Ou plutôt un grand. Un très grand. Au nom de l’amitié qui vous lie, toi et Justine, je voudrais que tu me donnes de ses nouvelles. A voir ton regard interrogatif, je crains que tu ne sois comme moi, que tu n’as plus de nouvelles d’elle. Alors, je t’en supplie, aide-moi à la retrouver. Cela fait six mois qu’elle a disparu. Cela fait six mois que je ne dors plus. J’ai maintenant pleuré toutes les larmes de mon corps. Toi seule peut encore m’aider.

 

Cet article a 10 commentaires

  1. Adrienne

    Ça expliquerait les cernes !
    Bon courage pour l’opération feuilleton, je vais essayer de suivre 😉

    1. Passion Culture

      Merci pour tes encouragements !

    1. Passion Culture

      Ah, elle t’intrigue, ma Justine 😉 ! Elle est peut-être tout simplement joueuse de tennis 😉 ?

  2. Praline

    La prof de philo en couple avec l’élève Justine ? Amour ou amitié ? On peut tout envisager, à suivre donc 😉

  3. Gwen

    Je vais suivre ce feuilleton… Promis !

  4. Passion Culture

    Merci pour vos encouragements ! Je vais essayer de ne pas vous décevoir 😉 .

Laisser un commentaire