Je ne me souviens plus…

Devoir 81

Non, il n’est pas gai.
Il pense…
Mais à quoi ?
Sur quoi ou qui se penche-t-il ?
Pour l’instant je n’en sais rien.
J’en saurai peut-être plus lundi.
Ce que vous en direz ou ce que j’aurai pensé.

Quel jour sommes-nous ? Je ne me souviens plus.

Ah, mourir, la belle affaire ! Mais vieillir, oh, vieillir…

Je ne me souviens plus de qui chantait cela, mais il avait bien raison.

Je ne me souviens plus de son nom. Seulement que c’était il y a longtemps. Quand j’étais jeune et que je n’avais pas de problèmes de mémoire. Je me souviens aussi qu’il n’a pas eu la malchance de vieillir. Il a eu celle de mourir jeune, pour autant que je m’en souvienne.

Je ne me souviens plus du code d’entrée de la porte de mon immeuble. Avant, c’était simple, il suffisait d’avoir une clé pour rentrer chez soi. Bien sûr, il ne fallait pas la perdre. Cela ne m’est jamais arrivé. Maintenant, le propriétaire a augmenté le loyer et a remplacé la serrure à clé par une serrure à code. Et je ne me souviens plus du code.

Je ne me souviens même plus de quel jour on est.

Je le disais encore hier à Alfred. C’est triste de vieillir. Attendez, ce n’est pas à Alfred que j’ai dit ça hier soir. C’est à Yvette. Peut-être. Je ne suis pas certain que c’était elle. Je ne me souviens plus avec qui j’ai passé la soirée de hier. Bon d’accord, nous avons bu un peu. Beaucoup même. Moi de la bière, Georges du vin. Voilà, maintenant je me souviens, c’est avec Georges que j’ai passé la soirée de hier.

Toujours est-il que je préfère la bière et Georges le vin. Que voulez-vous, les goûts et les couleurs, cela ne se discute pas, me disait récemment je ne sais plus qui. Le goût des uns n’est pas nécessairement le goût des autres.

Mais attendez, en parlant du goût des autres, maintenant, je me souviens ! Nous sommes lundi ! Le jour du devoir du Goût des Autres ! Oui, oui, je me souviens !

Zut, je ne me souviens plus du thème…

Cet article a 15 commentaires

  1. Adrienne

    tu envisages d’aussi joyeuses perspectives que Monsieur le Goût 🙂

  2. Nous sommes inquiets des même choses.
    Et ce n’est pas le moins inquiétant…

  3. Julie

    Le code a changé on dirait…
    J’aime bien ce texte, vu sous cet angle. Il est moins triste que d’autres…Une question que je me pose « de quoi peuvent bien parler 2 personnes dont la mémoire flanche ?…Tiens, j’ai envie de fredonner « j’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien »……..

    1. Passion Culture

      Cela m’est déjà arrivé, mais je ne me souviens plus de quoi nous avons parlé 😉 .

  4. Walrus

    Qu’est-ce que ce serait si tu te souvenais du thème ! 😉

    1. Julie

      C’est peut-être la forme qui a changé et qui donne un ton moins triste à ce texte…Et oui, changer le code et tout est différent..

  5. La Licorne

    Faut-il en pleurer…ou en rire ?
    Ma mère est atteinte d’Alzheimer depuis trois ou quatre ans…
    Et il y a des jours, ben, on choisit d’en rire !!!

    1. Passion Culture

      Le plus important (et parfois difficile), c’est de ne pas rire de la personne, mais uniquement des « âneries » qu’elle dit 🙁 .

  6. Fabie

    Nous sommes plusieurs à avoir pensé à sensiblement la même chose.
    Vieillir en bonne santé, oui, sinon ça ne vaut pas le coup, ni pour soi, ni pour notre entourage…

    1. Passion Culture

      Tout à fait d’accord : il vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade 😉 .

  7. Berthoise

    Rester à laporte de chez soi, quelle horreur !
    Mais vieillir est le seul moyen qu’on a trouvé pour ne pas mourir.

    1. Passion Culture

      Mais je préférerais mourir que vieillir comme ma mère 🙁 .

  8. Gwen

    Dans le passé, j’ai passé deux tests qui se sont avérés négatifs… Aujourd’hui me voilà tranquille : j’ai passé l’âge que préfère Alzheimer pour s’installer !

    1. Passion Culture

      🙂

Laisser un commentaire