Les quatre moustiques à terre

Un week-end bien chargé ne m’a guère laissé de temps pour approfondir le devoir du Goût. Je me contenterai donc d’une petite fantaisie 😉 .

Vous ne connaissez peut-être pas le jardin des Tuileries.
Il n’a pas changé depuis les années soixante et je le reconnaîtrais entre mille.
Nous n’étions pas encore des mamies et des papys.
Mais je suis sûr que nos âmes sont mieux préservées que nos corps.
Que vous dit cette photo des années soixante ?
Elle me dit, comme le chantait François Hardy « Tant de belles choses » …
À lundi, vous avez sûrement quelque belle histoire à dire.

— Attention les filles, ne vous retournez pas.
— Pourquoi ?
— Parce que l’été est bientôt là, et que les moustiques arrivent.
— Les moustiques ?
— Oui, c’est vrai, tu es nouvelle, tu ne les connais pas.
— Ce sont trois blaireaux qui s’imaginent qu’ils sont devenus les rois de la drague depuis qu’ils sont inscrits en Fac.
— Tu fais bien de de dire inscrits, car moi, je ne les ai jamais vus aux cours.
— Et pourquoi les appelez-vous moustiques ?
— Parce que comme eux, on les croit inoffensifs, mais quand le beau temps arrive, les voilà qui rappliquent aussitot qu’ils détectent un point d’eau.
— Surtout lorsque de pauvres jeunes filles sans défense comme nous y rafraîchissent leurs pieds.
— Alors, ils tournent autour de nous, comme une nuée de moustiques, négociant entre eux comment ils vont nous dévorer.
— J’avais toujours cru que la fumée éloignait les moustiques, alors je me suis mise à la cigarette. Malheureusement, depuis, c’est encore pis. Ils n’arrêtent pas de s’en prendre à moi pour m’en piquer.
— Ils sont pénibles à ce point ?
— Aram Sam Sam est le moins dangereux. Il ne pense qu’à s’amuser. Tant qu’il peut chanter et danser, il est content. Ah, s’il n’y avait que lui…
— Thermos, lui, c’est plutôt un chaud lapin. Au début, il ne savait pas s’y prendre, mais maintenant qu’il a pris de la bouteille, il vaut mieux se méfier de lui !
— Le pis des trois, c’est Atros. Avec ses cheveux gominés, il s’y croit vraiment. Il ne comprend pas comment toutes les filles ne lui tombent pas dans les bras. Faut croire qu’il n’a jamais reniflé sa propre haleine.
— Faites gaffe, les filles, maintenant ils sont quatre ! Et le petit nouveau, Dard Stagnant, n’est pas le plus inoffensif. Au premier abord, il a l’air endormi, mais quand il se met à l’ouvrage, il n’y a plus moyen de l’arrêter.
— Voilà, maintenant tu es au courant. Et tu comprends pourquoi on utilise du Vapona comme déodorant.
— Mais vous êtes folles ! Je suis nouvelle et donc la plus jeune, mais justement, je suis en avance sur mon temps. J’ai suivi des cours de judo à l’Institut Achtag Mitou, et vos quatre moustiques, vite fait bien fait, je vais vous les mettre à terre !

Cet article a 14 commentaires

  1. Adrienne

    You go, girl ! Comme ils disent chez nous 😉

  2. Les illusions des uns et des unes sont rafraîchissantes…
    Elles ne semblent pas avoir vraiment changé au cours des âges. 😉

    1. Passion Culture

      On ne change pas une équipe qui gagne 😉 .

  3. heure-bleue

    J’adore, tes moustiques , tu ne leur fais pas de cadeau.

    1. Passion Culture

      Ils n’en méritent sans doute pas 😉 .

  4. La Licorne

    Eh, bravo !
    J’adore l’angle de vue…
    C’est très drôle…en tout cas, moi, ça me fait rire… 🙂

    Attention les filles : les moustiques, avec le réchauffement climatique, ont muté :
    ils sont de plus en plus gros…:-)

  5. alainx

    Magnifique ! J’ai adoré !
    Tout à fait le genre que j’aime.
    Ça fait du bien de se détendre.
    Et une mention spéciale pour « Dard Stagnant » un must !

  6. Pivoine

    Moi aussi je me suis bien amusée. Et où est la belle Mme Bonacieux,
    🙂

    1. Passion Culture

      Peut-être la chaisière ?

  7. delia

    J’adore ! le titre déjà présage à lui seul d’une partie de rigolade. Bravo.

  8. Praline

    J’ai bien ri ! et plus encore en imaginant les prises de judo 🙂

  9. Gwen

    Comme quoi, il fait bon « revisiter » la littérature de notre jeunesse ! Comme les autres, je me suis bien amusée et tes mousquitères-moustimecs sont bien campés. Ils vont tomber sur plus fort(e) qu’eux !
    Bravo… on en redemande !

  10. Passion Culture

    Merci à toutes et tous pour vos commentaires 🙂 !

Laisser un commentaire