H comme Hésiter

Quand j'étais jeune (il y a longtemps :-( ), j'étais bien sûr ouvert aux grandes questions existentielles, mais la philosophie ne m'a alors jamais vraiment interpellé. Il faut dire qu'en Belgique (contrairement à ce qui se passe en France, si j'ai bien compris) il n'y avait pas dans le secondaire (et il n'y a toujours pas) de cours de philosophie. Ce qui est bien regrettable. Tout au plus notre prof de français de rhéto nous a-t-il fait lire Camus et Malraux. Je n'ai donc pas eu à hésiter : la philosophie n'était tout simplement pas dans mon champ de vision.…

Continuer la lecture H comme Hésiter