E comme Expulsé

Matteo Massagrande

53ème devoir du Goût des Autres :

Dans cette toile de Matteo Massagrande, la chambre ne vous rappelle peut-être rien.
Peut-être quelque chose.
Vous en direz plus lundi, j’espère.

D’abor, je voudrais dire merci à mon ami Michel pour corriger mon texte. Même s’il n’a pas tout corrigé. Parce qu’il a dit qu’il y avait beaucou de fautes.

J’essaie de garder le moral, mais ma vie c’est triste. Il y a six mois, j’ai perdu mon job. Je lavais la vaisselle dans une pizeria. Mais patron plus de sou pour me payer, a cause de la covid. Alors nous plus possible payer location. Copine belge retourner chez ses parents et moi dormir dehors. Mais il commence à faire froid. Moi pas assez d’argent pour passeur, juste assez pour louer une chambre.

Michel, pas content. Il dit marchand de sommeil, pas bon. Moi pas comprendre : impossible de dormir dans cette chambre. Froid et humide. Pas d’électricité, pas d’eau non plus.

Peut-être Theo a raison, peut-être mieux pour moi rentrer Somalie. Non, pas possible, moi tué si je rentre chez moi.

Mais la commune décidé expulser moi : logement insalubre (pas comprendre ce mot) a dit la police.

Mon ami Michel a pris photo pour moi me souvenir. Maintenant, je dors sur un banc parc Maximilien. Mais moi peur. Quoi faire nuit prochaine avec couvre-feu ?


Pour ceux qui ne connaissent pas bien la problématique belge : https://www.facebook.com/bxlrefugees/posts/1265439253795034

Et si vous n’êtes pas sur Facebook, un copié-collé :

La police a dispersé vendredi un peu après 17h une centaine de personnes qui étaient rassemblées dans le parc Maximilien sans respecter les mesures de distanciation sociale et le port du masque après que des personnes aient signalé qu’il y avait de la musique et que les gens présents ne respectaient pas les mesures sanitaires » (il n’y aurait pas eu d’arrestations).
Tous les jours, 180 à 220 personnes n’ayant aucun endroit où dormir sont recensées au Parc Maximilien et dans le quartier nord!!
Où pourront-elles se rendre entre minuit et 5h du matin? Et quelle sera l’attitude de la police avec ceux qui ne pourront respecter le couvre-feu?

Cet article a 19 commentaires

  1. Adrienne

    Oui ce tableau n’évoque que des choses tristes, rendues encore plus tristes par les circonstances actuelles

    1. Passion Culture

      C’est vrai que nous ne baignons pas dans une atmosphère euphorisante 🙁 …

  2. L’encart que tu ajoutes montre bien que non seulement les sans-abris ne comptent pas mais que non seulement ils sont soumis aux même amendes -alors qu’ils sont insolvables- mais que la délation est aussi courante là qu’ailleurs et que les pauvres peuvent crever comme des chiens sans que ça fasse lever un cil…

    1. Gwen

      Tu ne crois pas que ces bonnes âmes (je parle des délateurs) recueilleraient le chien qui risque de mourir ?

  3. Yvanne

    J’aime bien l’angle que tu as pris pour illustrer le tableau de Massagrande.
    Ton texte est criant de réalisme.

    1. Passion Culture

      Merci !

  4. heure-bleue

    Ici aussi les travailleurs pauvres sont souvent noirs et travaillent dans des cuisines y compris celles des grands restaurants, leurs patrons pleurent mais ont rarement d’état d’âme, la société d’un bout à l’autre de la planète n’est pas agréable à regarder.

    1. Passion Culture

      Par ailleurs, regarder ne suffit de toute façons pas ! Il faut agir !

  5. Sylvie d L

    Il n’y a pas que les sans abri qui comptent peu. Le petit peuple, nous, ne compte pas pour grand chose non plus. Mais quand on est à la rue il ne reste que le désespoir.

    1. Passion Culture

      A nous, donc, d’être porteurs d’espoir !

  6. alainx

    Tu nous ramènes aux réalités encore plus hideuses que le tableau proposé.
    « Que vous soyez puissants ou misérables… »
    je mets en parallèle avec le pauvre restaurateur larmoyant de ma région interviewé à la télé locale et qui craint de se trouver rapidement totalement démuni, puisqu’il faudra fermer tôt le soir à cause du couvre-feu. Il est vrai qu’il n’est propriétaire « que » de six grands restaurants, bars, brasseries, en centre-ville avec 300 salariés.

    1. Passion Culture

      Chez nous, c’est pis : tout le secteur Horeca (à l’exception des hôtels) est complètement à l’arrêt… Il ne leur reste plus (pour les restos) que la solution des plats à emporter…

  7. Julie

    C’est vrai, que deviennent les sans-abris, eux qui ne rêvent que d’un toit où dormir ? Est-ce qu’on leur colle des amendes ? amendes, récoltées en faisant la manche ? Finalement, même une chambre sordide, c’est mieux que rien du tout…Bien vu..je ne dis pas romancer vu que la réalité n’est pas gaie non plus..

  8. Gwen

    Est-ce par désespoir que l’incendiaire de la cathédrale de Nantes a préféré être en prison en France plutôt que d’être expulsé dans son pays comme c’était prévu dans les jours suivants ?

    1. Passion Culture

      Attention aux amalgames !

  9. Alexandra

    Il n’est pas joyeux ce tableau et ton texte non plus d’ailleurs… mais la situation actuelle n’est pas joyeuse… gardons le moral et le sourire même sous nos masques

    1. Passion Culture

      C’est l’avantage des masques : on peut toujours croire que la personne en face de nous sourit 😉 .

  10. Emilicelina

    Ce texte devrait nous donner mauvaise confiance….il va bien avec le tableau.

    1. Passion Culture

      Je suppose que tu veux dire conscience ?

Laisser un commentaire