A comme Autopsie

Hier, je terminais mon premier abécédaire. Comme je l’indiquais dans mon billet du 28 juillet :

Autopsie dans vingt-six billets 😉 !

Si je renouvelle l’expérience, mon vingt-septième billet aura pour titre A comme Autopsie.

Une de mes motivations était de lutter plus facilement contre l’absence de régularité dans ma tenue de ce blog. De ce point de vue, on ne peut pas vraiment dire que l’expérience aura été concluante : 26 billets en 75 jours, cela représente une présence quotidienne juste en dessous de 35 %. Peut mieux faire…

Mais je dois avouer que ces dernières semaines n’ont pas été très sereines pour moi, et que, pour ne prendre que l’exemple de la lecture, je n’ai pas été très assidu non plus, restant parfois une semaine entière sans même ouvrir un livre. Cela ne me ressemble pas. Il est temps que je me resaisisse !

Je laisse donc une dernière chance à mon abécédaire, en me promettant de constituer une réserve de billets au fil du temps qui passe. Je peux d’ailleurs d’ores et déjà vous faire part de l’un ou l’autre scoop : demain, mon billet s’intitulera B comme Brandon et mon vingt-sixième billet Z comme Zen.

J’espère juste que mon vingt-septième billet ne sera pas A comme Abandon 😉 .

Ce contenu a été publié dans Ecrire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à A comme Autopsie

  1. Ne laisse pas tomber, tu sais bien qu’on n’a pas le droit de pretiquer l’autopsie d’un vivant…

  2. Gwen dit :

    Nous attendons ta production avec intérêt !

  3. Pivoine dit :

    Ben oui, bien que n’étant pas un modèle à suivre… j’aime bien ce blog (il y a quelque chose à lire… ce n’est pas si fréquent ! ) continuez 🙂 même si ce n’est pas tous les jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *