K comme KO

Depuis quelques jours, j’ai l’impression d’être KO debout. Je n’aspire qu’à mon lit. D’ailleurs, mardi, j’ai craqué, j’ai fait une sieste d’une heure, même pas dans mon fauteuil, mais carrément dans mon lit. Mes nuits sont raisonnablement bonnes, environ huit heures, sans insomnies. Mais je me sens épuisé.

D’ordinaire, j’ai déjà tendance à être hypocondriaque, alors vous imaginez bien que dans le contexte anxiogène actuel, je suis à l’affût du moindre symptôme pouvant être mis en relation avec la Covid. Et la fatigue en est un ! Mais comme je n’en ai qu’un, je n’ai même pas la possibilité de me faire tester. En Belgique, pour pouvoir se faire tester, il faut ou bien revenir d’une zone rouge (Paris, par exemple 🙁 ) ou bien présenter au moins deux symptômes de la maladie.

Bah, la raison me dicte que ce n’est qu’une fatigue passagère, sans doute plus psychologique que physiologique, mais cela n’allège en rien la chape de fatigue qui m’accable.

Enfin, dans quelques heures nous partons en week-end avec tous nos enfants, beaux-enfant et petits-enfants. C’est certain, la bulle de cinq sera explosée. Et cela ne sera pas de tout repos 😉 ! Mais au moins, cela me changera les idées 🙂 .

Ce contenu a été publié dans Vivre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à K comme KO

  1. heure-bleue dit :

    Je suis aussi hypocondriaque, lorsque je grossis, je râle après la balance, lorsque je maigris, je me sens malade.
    Je crois que la canicule nous a mis KO debout.

    • Passion Culture dit :

      S’il n’y avait que la canicule ! Mon épouse ne cesse de me dire qu’il n’y a qu’un remède à mon mal : la déconnexion 🙁 .

  2. Adrienne dit :

    nous sommes nombreux à avoir ce genre de fatigue et d’angoisse!
    bon week-end en famille!

  3. Pivoine dit :

    Ah oui. La connexion permanente est un peu fatigante, c’est vrai. Mais une sieste surtout au lit, c’est parfait ça… pas trop longue… 🙂

  4. alainx dit :

    J’espère que cela va mieux à présent.
    Le stress que génère insidieusement la situation actuelle (covid etc.) est en lui-même source de fatigue, bien souvent plus qu’on ne le croit.
    Ne te prends pas trop la tête ! Je sais, facile à dire…
    amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *