I comme Indochine

J’ai découvert il y a quelques jours un nouvel atelier d’écriture, organisé par Sabrina. Voici les premières consignes :

Pour cette première tentative, je m’inspire donc du roman que je suis en train de lire Les Petites Reines de Clémentine Beauvais. Il faudra donc une histoire, où placer cette phrase LES ENFANTS SONT D’UN TOTALITARISME et les mots CANARD / GONFLÉE / DÉDAIGNEUX / INDOCHINE, inventer une expression bien à vous, et tout ceci autour de la thématique LES PETITES REINES.

Je le reconnais, la thématique de mon texte n’a rien à voir avec le roman de Clémentine Beauvais (que je n’ai d’ailleurs pas lu).


Vendredi soir

Irène, notre petite reine de seize ans, est enjouée ce soir. Il y a bien longtemps que ce n’était plus arrivé ! En fait, depuis la rentrée scolaire, sa mère et moi ne la reconnaissons plus. Elle qui était toujours morose, renfermée sur elle-même, affiche maintenant un sourire perpétuel. Pendant tout le repas, elle s’était montrée intarissable, ne cessant de parler de ses nouveaux profs, plus géniaux les uns que les autres, et de ses nouveaux copains de classe, particulièrement sympathiques cette année.

C’est au moment du dessert qu’elle a porté l’estocade.

  • Dis Papa, tu connais Indochine ?
  • Excuse-moi Irène, tu vas encore dire que je te reprends toujours, mais on ne dit pas « Tu connais Indochine ? », mais bien « Tu connais l’Indochine ? » Et pour répondre à ta question, le terme Indochine date du début du XIXème siècle et a été imaginé pour parler de l’influence culturelle déterminante de l’Inde et de la Chine sur les peuples de l’Asie du Sud-Est.
  • Bon, ça va, ne fais pas ton malin et cesse de me prendre pour une conne. Je connais très bien l’Indochine. Mais je te demandais si tu connaissais Indochine.

Un long silence, puis elle reprend d’un ton cette fois dédaigneux : (suite…)

Continuer la lecture I comme Indochine