A nouveau mois, nouveau moi

Nous sommes le premier juillet.

Ce n’est pas le début de l’été. Ça, c’était il y a dix jours. Et quand je regarde par la fenêtre, je me dis que l’automne est précoce cette année.

Ce n’est pas le début des soldes. Ça, ce sera exceptionnellement pour dans un mois, covid-19 oblige.

Et si c’était le début d’une nouvelle vie ? Tout de suite les grands mots… Combien de fois n’ai-je pas fredonné les paroles d’Etienne Daho :

Rester debout mais à quel prix ?
Sacrifier son instinct et ses envies
Les plus essentielles
Mais tout peut changer aujourd’hui
Et le premier jour du reste de ta vie.

Cette chanson date de 1998. Cela fait donc plus de vingt ans que je loupe le premier jour du reste de ma vie.

Combien de fois ne me suis-je pas répété cette maxime de Confucius : « On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une » ? Probablement pas assez…

Quoi qu’il en soit, je me suis réveillé ce matin avec un sentiment d’urgence absolue et cette phrase lancinante : A nouveau mois, nouveau moi. Au-delà du slogan facile, il me faut toutefois regarder la vérité en face : il est urgent de prendre en mains ce qui me reste de vie (même si – on peut rêver ! – il me reste une trentaine d’années) afin de n’avoir pas trop de regrets au moment du grand passage. Or, ne l’oublions pas, c’est aujourd’hui que l’on prépare ses regrets de demain !

Il faut bien sûr être ambitieux, mais gardons-nous d’avoir les yeux plus gros que le ventre. Faisons donc preuve d’humilité dans nos objectifs. Et soyons concrets ! Voici donc ce que je me propose pour les prochains jours / prochaines semaines :

  • En ce qui concerne mon blog, passer du minimum actuel (quand tout va bien) de deux billets par semaine à quatre. Par exemple en chroniquant les livres que je lis 😉 .
  • Ecrire tous les jours ! (Par exemple un minimum d’une demie-heure) Car si vocation « tardive » il devait y avoir, ce serait certainement celle d’écrivain.
  • Me remettre au jogging (? vraiment ?)
  • Lire enfin complètement le manuel de mon appareil photo, afin de l’avoir bien en mains au plus vite.
  • M’impliquer d’avantage dans les tâches ménagères (par exemple en préparant le repas au moins une fois par semaine. Oui, je sais, je suis un gros macho 🙁 )
  • Faire le point une fois par semaine sur mon « changement de vie ».

So, let’s go!

Ce contenu a été publié dans Réfléchir, Vivre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à A nouveau mois, nouveau moi

  1. Adrienne dit :

    hahaha lire complètement le manuel d’instruction d’un appareil, en voilà une gageure 🙂

    • Passion Culture dit :

      Le lire, la belle affaire 😉 ! Encore faut-il le mémoriser et le mettre en pratique ! Car rien de plus frustrant, au moment de faire sa photo, de ne plus se souvenir comment régler le diaphragme et/ou la vitesse pour obtenir ce flou d’arrière-plan qui te fait baver d’envie dans les photos des copains (ou de ta fille 😉 ).

Répondre à Adrienne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *