B comme Bulle

Nous avons fait trop d'enfants. Ce n'est ni moi ni mon épouse qui le dit, mais Sophie. Vous ne connaissez pas Sophie ? Mais si, voyons, c'est la nouvelle vedette de la nouvelle série qui passe en prime time sur la RTBF. Mais oui, voilà, il s'agit de Sophie Wilmes, notre Première Ministre. Mais revenons à nos enfants. Lors du dernier épisode de la saga Conseil National de Sécurité, qui nous tient tous en haleine depuis la mi-mars, nous avons appris que notre bulle sociale (c'est-à-dire les personnes avec qui nous pouvons avoir des contacts plus rapprochés, et je ne…

Continuer la lecture B comme Bulle

A comme Alphabet

J'aurais tout aussi bien pu prendre pour titre de ce billet "A comme Adrienne" , puisque c'est à une compatriote et son Abécédaire du temps qui passe que j'ai piqué cette idée pour me motiver à être plus régulier sur ce blog. J'espère qu'elle me fera l'amitié de ne pas me réclamer des droits d'auteur exorbitants ;-) ! Le principe en est simple : écrire chaque jour - ou du moins en essayant d'être le plus régulier possible - un petit billet correspondant successivement aux lettres de l'alphabet. Bon d'accord, je pressens déjà que certaines lettres vont me poser l'un…

Continuer la lecture A comme Alphabet

Rocher (BR2020-30)

Vous vouliez du concret ? Et bien pour cette trentième semaine du projet photo des Bottes Rouges, vous allez être servi, puisque le thème en est Rocher. Comme je n'ai pas eu le courage d'aller en photographier un (pourtant, j'aurais pu en trouver sans problème à moins de dix kilomètres, mais voilà, cette semaine, j'ai été feignant :-( ) j'ai fouillé dans mes archives et suis remonté jusqu'en juillet 2012, l'occasion de me souvenir d'une fabuleuse balade dans le Colorado français ;-) :

Continuer la lecture Rocher (BR2020-30)

Challenge Polars et Thrillers 2020-2021

Grâce au au Maki Project et au Summer Star Wars  challenge, je me suis remis à la S-F, et cela fait un bien fou ! Je suis plongé dans Le problème à trois corps, et j'adore :-) . Mais il n'y a pas que la Science Fiction dans la litérature de genre : il y a aussi les policiers ! Et justement, Sharon a reconduit son fameux Challenge polar et thriller pour la saison 2020-2021. Le principe en est simple et vous l'aurez deviné : partager nos lectures autour du polar et du thriller, sans aucune restriction : romans, romans…

Continuer la lecture Challenge Polars et Thrillers 2020-2021

Et l’écriture ? Bordel ! (II)

Trop jeune ? Trop vieux ?

Vastes questions !

Est-il possible d’être trop jeune pour commencer à écrire ? Je ne pense pas et je vous en donne une illustration. Il y a deux semaines, nous avions trois de nos petits-enfants en vacances. Un jour, l’aîné, tout juste dix ans, est venu me rejoindre dans mon antre aménagée au grenier, un cahier sous le bras : il voulait écrire en ma compagnie. Car, oui, il est en train d’écrire un roman de Fantasy. Mieux, ils sont trois copains du même âge à y travailler, chacun écrivant à son tour un chapitre. Et ils se réunissent régulièrement pour discuter de l’avancement de l’intrigue. Bluffant ! En tous cas, cela a été un électrochoc pour moi qui suis justement en train de m’interroger quant à mon rapport à l’écriture ! Je n’ai pas voulu le décevoir, alors je lui ai dit que moi aussi je travaillais à mon roman. Alors que j’étais simplement en train de surfer sur Internet. Bon, d’accord, essentiellement des blogs littéraires, mais aujourd’hui encore j’ai un peu honte des mes petits arrangements avec la réalité.

Mais à l’autre extrême, (suite…)

Continuer la lecture Et l’écriture ? Bordel ! (II)

Bleu-Blanc-Rouge (BR2020-29)

Carole étant française, il n'est pas étonnant que le thème de la semaine du 14 juillet s'intéresse à la fête nationale française ;-) ! Très subtilement, le thème exact est Bleu Blanc Rouge. Mais avec tout de même la précision : 14 juillet. Oui, mais voilà, comment faire quand on vit en Belgique dans un endroit qui ne célèbre pas la Marseillaise ? Bon, d'abord, j'ai décidé de prendre ma photo le 14 juillet :-) . D'accord, mais que photographier ? L'inspiration m'est venue en préparant pour le souper dîner un gaspacho de radis roses. J'ai donc mis deux ingrédients…

Continuer la lecture Bleu-Blanc-Rouge (BR2020-29)

Pol Pierart au théâtre de Namur

Avec pareil titre, vous vous imaginez bien sûr que je vais vous parler d’un acteur ou d’un auteur de pièce de théâtre, voire d’un metteur en scène ? Et bien pas du tout : Pol Pierart est peintre et photographe… Alors photographe de théâtre ? Même pas… Sauf à considérer que la vie est un grand théâtre à ciel ouvert, ce qui se défend 😉 .

Va et vient

Pour marquer le début du déconfinement, le Théâtre Royal de Namur s’ouvre aux touristes cet été (jusqu’au 25 juillet, entrée libre sans réservation, ne traînez pas !) et nous propose une visite patrimoniale et une exposition de toiles et de photographies de Pol Piérart !

Au sortir de cette parenthèse Covid 19 où tout était à l’arrêt, comme mort, Pol Piérart nous rappelle que tant qu’il y a du va et vient, il y a de la vie. C’est donc avec cet artiste inclassable que le public pourra retrouver le chemin du théâtre. Mieux même, de faire son chemin dans le théâtre à la recherche des œuvres qui y sont disséminées. (suite…)

Continuer la lecture Pol Pierart au théâtre de Namur

Terre errante (Cixin Liu)

Terre errante

Traduit du chinois par Gwennaël GAFFRIC

Titre original :

LIU Cixin

Actes Sud – Exofictions
Janvier 2020
80 pages

Edition originale : 2000

(lu les 3 et 4 juillet 2020)

 

Avis

Il y avait longtemps que je n’avais plus lu de nouvelles. Il y avait encore plus longtemps que je n’avais plus lu de science-fiction. Merci donc à Maki de m’avoir permis de renouer avec ces deux (anciennes) passions ! Et merci à Anne-Laure, qui m’a fait découvrir cet auteur (je ne savais pas qu’il existait des auteurs de science-fiction chinois) et cette collection (j’aime en général beaucoup les ouvrages d’Actes Sud, mais je ne savais pas qu’ils publiaient également de la science-fiction)

Mission accomplie, j’ai repris goût à la science-fiction et au format court (même si court, c’est court, voir ci-dessous). Ici, pas d’extraterrestres, pas de robots, pas de voyages dans le temps, juste le Soleil (qui se trouve hélas en phase teminale) et notre bonne vieille Terre, que les humains n’ont d’autre solution que de transformer en vaisseau spatial, afin de fuir la fin apocalyptique du système solaire. Il faut donc d’abord arrêter la rotation de la Terre (c’est chose faite quand le récit commence), puis la catapulter hors de notre système, en jouant subtilement de la force de gravitation, notamment autour de Jupiter. Les explications scientifiques sont suffisantes pour que le lecteur accepte de jouer le jeu, mais ne sont pas trop envahissantes ou absconses pour le faire fuir. Evidemment, avant l’envol final, il faut encore effectuer quelques rotations autour du soleil, sur une orbite vachement elliptique, et entre périhélie et aphélie, la Terre oscille entre fournaise et froid extrême, ce qui n’est pas sans causer de gros problèmes géologiques. Cela nous vaut quelques belles pages empreintes d’une sombre poésie.

Et les humains dans tout cela ? On suit l’histoire de deux ou trois personnages, malheureusement insuffisamment approfondie. L’aventure cosmique a bien évidemment un énorme retentissement sur le mode de vie des humains, ce qui est habilement suggéré, mais trop rapidement esquissé : j’aurais aimé en savoir plus sur l’évolution sociologique et politique de l’humanité. Mais bon, c’est la rançon du court 😉 !

Finalement, mon regret, c’est donc surtout que c’était trop court 😉 . Et que l’auteur, abordant plusieurs thèmes, ne fait parfois que les effleurer. C’est notamment le cas, à la fin du récit, lorsque la rumeur se répand qu’il n’y avait finalement aucun problème avec le Soleil, et que tout était pure invention des gouvernants : j’aurais aimé que cette thématique (hélas très prégnante dans notre monde actuel) des fake news news et du complotisme soit un peu plus développée. Mais bon, comme j’ai été séduit pas Cixin Liu, j’ai mis à mon programme de lecture estivale la Trilogie du Problème à trois corps : là, je ne crois pas que je me plaindrai que c’est trop court 😉 ! (suite…)

Continuer la lecture Terre errante (Cixin Liu)

Cixin Liu

Biographie Liu Cixin est né le 23 juin 1963 à Yangquan dans la province du Shanxi en Chine. Il a d'abord travaillé comme informaticien dans une centrale hydroélectrique avant de se consacrer à l'écriture. Il est actuellement l'écrivain de science-fiction le plus populaire en République populaire de Chine. Il fait partie de cette branche de la science-fiction que les connaisseurs qualifient de "hard" ("dure"), car ce qu'elle décrit est en accord avec les postulats de la science actuelle. Liu Cixin se réclame souvent d'Arthur C. Clarke, affirmant : « Toutes mes oeuvres ne sont que des imitations grossières de celles…

Continuer la lecture Cixin Liu

Et l’écriture ? Bordel ! (I)

Etat des lieux

J’espère que vous excuserez mon écart de langage (inspiré par Patrick Schulmann, tiens, je serais curieux de revoir ce film de 1979) mais j’avais besoin de me défouler, tant je suis en rogne. Uniquement contre moi, rassurez-vous.

J’ai un problème avec l’écriture. Je proclame urbi et orbi que j’aime écrire, que je me sens écrivain, que je rêve de publier un roman… mais je n’écris pratiquement pas / plus… Pourquoi ? (suite…)

Continuer la lecture Et l’écriture ? Bordel ! (I)