Distanciation sociale

Sir John Lavery

Et voilà, les lundis se succèdent et ne se ressemblent pas. Hier, c’était férié, lundi de Pentecôte. Est-ce pour cela que je n’ai pas publié mon devoir ? Ou bien était-ce parce que j’étais sur un terrain de golf ? Car de golf, il en était bien question dans la proposition du Goût des Autres :

Je suis sûr que comme vous le soupçonnez à regarder cette toile de Sir John Lavery, le plus grand danger du golf reste le coup de « put »…
Vous direz lundi ce que vous pensez de la partie qui se joue sur cette toile…

En panne d’inspiration – en tout cas ce qui concerne la fiction – je pousse plutôt une gueulante 🙁 .

Ouf ! Le déconfinement est en marche ! Cela fait maintenant un mois que notre Première Ministre d’un gouvernement ultraminoritaire mais doté de pouvoirs spéciaux nous a annoncé la bonne nouvelle : outre la marche, le jogging et le vélo, Il est également permis de pratiquer de nouvelles activités sportives à l’air libre : le tennis, le golf ou le kayak.

Cette dernière activité a bien fait rire (jaune) beaucoup de Belges. Car seul le kayak sportif est autorisé, pas le kayak récréatif. Moralité : les loueurs de kayak ne peuvent pas rouvrir. Remoralité : la mesure ne concerne que les propriétaires de kayak. Bref, une petite minorité de la population. Distanciation sociale…

C’est vrai que le tennis s’est démocratisé ! Mais quand j’étais enfant, c’était encore un « sport de riches ». Depuis, les courts se sont multipliés et sont donc devenus plus accessibles. Je reconnais dès lors que c’est une mesure intéressante. On pourra juste regretter que seulement deux amis (toujours les mêmes !) peuvent vous accompagner dans cette pratique. Bref, pas de possibilité de doubles…

Et puis, bien sûr, il y a le golf ! Voilà un sport populaire ! Personnellement, je ne connais personne qui le pratique… Pour moi, c’était et cela reste un sport réservé à une certaine élite financière. Et ce ne sont pas les frasques de Uncle Donald qui m’auront fait changer d’avis. Distanciation sociale…

Quittons le domaine du sport. Une autre mesure récente a été d’autoriser à se déplacer pour se rendre dans sa résidence secondaire, par exemple à la Côte. Les mauvaises langues racontent que notre Première Ministre en possède une à Knokke ! Distanciation sociale ? Elle s’en est défendue en faisant remarquer que cette mesure concernait aussi les propriétaires d’une caravane dans un camping. En attendant, le tourisme d’un jour reste toujours interdit…

Les linguistes et les sociologues regrettent l’utilisation de l’expression distanciation sociale lui préférant la distanciation physique. Selon le linguiste Fabrice Jejcic, ingénieur de recherche au CNRS (source) :

L’expression «distanciation sociale»peut aussi bien signifier un écart montrant le refus de relations entre les différents groupes sociaux, qu’une volonté discriminatoire à l’égard des personnes et des groupes, selon leur condition de vie, leur degré d’instruction, leur âge, leur sexe, etc.

J’approuve totalement ! Mais force m’est de constater que certaines mesures de déconfinement sont bel et bien des mesures de distanciation sociale…

Vous l’aurez compris : hier, je n’étais pas sur un terrain de golf ! J’ai toutefois passé la journée dehors, en respectant la distanciation physique, et en pratiquant un sport beaucoup plus démocratique : la marche à pied 😉 !

Ce contenu a été publié dans Devoirs du Goût des Autres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Distanciation sociale

  1. Yvanne dit :

    Je laisse le golf aux riches et aux snobs. J’ai passé ces trois derniers jours à marcher sur le causse corrézien. Que du bonheur et de belles découvertes nature et petit patrimoine.

    • Passion Culture dit :

      Je partage entièrement ton enthousiasme pour la marche ! Par contre, je ne connais pas du tout la Corrèze… Cette région mérite-t-elle d’y passer une semaine de vacances ?

      • Yvanne dit :

        Une semaine de vacances en Corrèze ? Tu penses bien que je ne vais pas te dire : surtout pas !
        Je ne te parle pas de mon département car je plongerais complètement dans le chauvinisme. Va plutôt te renseigner sur le net. Tu y trouveras plein d’idées de vacances chez moi. 😉
        Je peux seulement te dire que la Corrèze a de multiples visages et tellement différents selon que l’on est au nord, au centre ou au sud où j’habite. On appelle « le Riant Portail du Midi » cette partie du département qui côtoie le Quercy et le Périgord.

        • Passion Culture dit :

          Merci pour ce vibrant plaidoyer, il n’est pas impossible que nous prenions une partie de nos vacances de cette année en Corrèze 😉 …

          • Yvanne dit :

            Bienvenue alors ! Tu me diras où vous allez ? 😉

          • Passion Culture dit :

            Rien n’est encore décidé, nous sommes toujours en mode prospection 😉 ! Mais l’annonce qui a retenu notre attention concernait des chambres d’hôtes à Chanteix.

          • Yvanne dit :

            Chanteix est un petit bourg de moyenne Corrèze où il se passe beaucoup de choses au niveau musical avec « La boîte en zing ». Bien situé pour visiter tout le département. 😉

  2. S’agit-il de la confusion courante, ou de « l’euphémisation » courante elle aussi du mot plus approprié ici de « discrimination sociale » qu’on n’ose utiliser pour cause de « political correctness » ?

  3. heure-bleue dit :

    En France, si on est retraité, on ne doit pas prendre les transports en commun à certaines heures, les transports en commun doivent en priorité servir à ceux qui travaillent, c’est oublier que les retraités ont payé leur retraite et que l’âge ne doit pas être une mesure discriminatoire, il faut dire que les sénateurs ne doivent pas prendre les transports en commun.

    • Passion Culture dit :

      Pas de transports en commun pour les sénateurs ? Je pensais pourtant qu’ils prenaient souvent le train 😉 !

  4. alainx dit :

    Quoi ? De la marche à pied ?
    Comme tous ces riches qui font de la marche à pied sur les terrains de golf ? Parce que crois-moi on en fait de la marche à pied, surtout si on sait pas jouer et qu’on envoie systématiquement sa balle totalement à l’opposé d’où elle devrait aller…
    Il faut savoir éprouver de la compassion pour ces pauvres riches dont certains le sont insuffisamment pour se payer des voiturettes électriques.
    Mais moi j’en ai une de voiturette électrique et en plus elle est payée par la sécurité sociale !
    Et oui ! Je suis un nanti du handicap… !

  5. emiliacelina dit :

    une bonne gueulante….rien de tel pour se sentir mieux ….:)

Répondre à le-gout-des-autres Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *