Couleurs (BR2020-22)

Pour lutter contre la morosité ambiante, Carole nous propose cette semaine le thème Couleurs. J'ai pour habitude de respecter les règles à la lettre. Or, dans les règles du Projet 52 photos, il en est une qui précise qu'il ne nous est permis de choisir qu'une seule photo. Mais pour une fois, désolé, je transgresse cette injonction. Il faut dire que cet après-midi, parmi les photos prises dans cette école primaire, j'ai eu beau en éliminer beaucoup, je n'ai finalement pas réussi à trancher entre les crayons qui ornent la barrière et le préau magnifiquement colorié. J'espère que vous me…

Continuer la lecture Couleurs (BR2020-22)

Hommage à Jean-Loup

Aldo Balding

Voici donc le quarantième devoir du Goût des Autres :

Mais que diable peut-il bien lui raconter ? Où veut-il en venir. Qu’attend-elle ? Que pense-t-elle de sa ballade ? À l’instant je n’en sais rien. Grâce à vous j’espère en savoir plus lundi sur ce que vous inspire cette toile d’Aldo Balding.

Actualité oblige, j’ai choisi de rendre un hommage à Jean-Loup Dabadie, qui nous a quittés hier. J’ai bien dit à Jean-Loup, pas à Donald ! (suite…)

Continuer la lecture Hommage à Jean-Loup

Nature (BR2020-21)

Petite pause Nature, cette semaine, chez Les Bottes Rouges. Pas de problème pour moi, puisque même confinés, nous pouvions nous promener dans la campagne avoisinante. Mais le moral n'y est pas vraiment. Si, si, nous allons beaucoup marcher, mais c'est très rare que j'aie l'envie de prendre avec moi mon appareil photo. Alors, par esprit de contradiction, j'ai choisi une prise de vue faite lors de notre dernière sortie photographique juste avant que le confinement ne soit décidé. Bon d'accord, je n'ai pas choisi la plus enthousiasmante : cette souche ne reflète pas la joie de vivre :-( . Allez,…

Continuer la lecture Nature (BR2020-21)

Rupture

Cela m’apprendra à m’absenter de la blogosophère : le Goût des Autres en profite pour mettre la barre de plus en plus haut pour ses devoirs. Il y a bien sûr toujours l’illustration censée faire jaillir en nous l’inspiration, mais il a maintenant ajouté la contrainte d’utiliser dix mots choisis avec soin dans son Dictionnaire des termes oubliés. Enfin, de la contrainte naît la créativité paraît-il…

Cette femme attend, mélancolique. Dites, à quoi pense-t-elle ?
Dans votre histoire il y aura ces dix mots : bibi, légèreté, trait, tomenteux, envie, nourrain, gypaète, nyctanthe, physique, nuage.

(suite…)

Continuer la lecture Rupture

Moyen de transport (BR2020-20)

Déconfinement ? Où ça ? Ah oui, j'oubliais, tous les magasins sont à nouveau ouverts ! Malheureusement, nos gouvernants privilé-gient l'économique à l'humain : nous pou-vons accueillir nos proches chez nous, mais pas plus de 4 personnes, et toujours les mêmes ! Autrement dit, nous pouvons aller chez notre fille, mais eux ne peuvent pas venir chez nous, puisqu'ils sont cinq. Nous avons trois enfants, trois beaux-enfants et huit petits-enfants... Eh bien il faut choisir ! Et je n'ai pas compté nos mamans respectives, alors que dimanche passé, en Belgique, c'était la fête des mères... Il faut choisir ! Au…

Continuer la lecture Moyen de transport (BR2020-20)

Noces d’émeraude

J’ai un problème avec le temps qui passe. Et plus le temps passe, plus ce problème prend de l’importance. Ni le passé, ni le présent, ni le futur ne trouvent grâce à mes yeux.

Il est évident que je suis encore plus sensible à cette problématique de la temporalité à l’occasion d’un anniversaire. Comme aujourd’hui, par exemple, puisque cela fait exactement quarante ans que Catherine et moi nous sommes mariés. Oui, je sais, fêter quarante ans de mariage en quasi quarantaine, ce n’est pas le top du top 🙁 . Quarante ans sans nuages ? Allons donc, rien de plus déprimant qu’un ciel uniformément bleu ! Mais jamais de pluies trop abondantes qui provoquent des inondations, jamais d’orages dévastateurs. Juste de temps en temps l’une ou l’autre ondée rafraîchissante. Bref, je cause, je cause, et pendant ce temps là le temps passe, il est temps de s’en préoccuper.

Faire-part de mariage – 3 mai 1980

Hier soir, déjà, nous avons fêté nos noces d’émeraude. Confinement oblige, nous n’avons bien évidemment pas pu faire cela au restaurant comme initialement prévu. Heureusement, l’un de nos restaurants préférés organisait justement ce week-end un service de plats à emporter. Un vrai délice ! Mais je m’égare. (suite…)

Continuer la lecture Noces d’émeraude