La revanche

John Salminen

Pour son 34ème devoir, Le Goût des Autres a élevé la barre : non seulement une peinture est proposée à notre imagination, mais les première et dernière phrases nous sont « imposées » 😉 !

Dites quelque chose sur ce printemps magnifique dans une ville déserte.
Une histoire qui commencerait par :
« L’air était moins étouffant que la veille et j’ai même cru sentir la caresse d’une brise, en marchant sous les arcades, jusqu’à la place de la Concorde. »
Et dont les derniers mots seraient :
« Malheureusement je ne crois pas qu’il suffise de traverser la Seine. »
Oui, ces mots sont empruntés à « Patriiiick !!! »

Merci, Monsieur Modiano 😉 . Chères lectrices, chers lecteurs, je suis désolé, c’est encore le corona qui m’a inspiré. Mais pas que…

L’air était moins étouffant que la veille et j’ai même cru sentir la caresse d’une brise, en marchant sous les arcades, jusqu’à la place de la Concorde. Je savourais à pleins poumons ce premier printemps de liberté. Il faut dire que jusqu’à ces dernières semaines, ma vie n’a été qu’une suite d’épreuves. Je suis l’aîné de la famille. Je n’en veux pas à notre géniteur, le vénérable Satoshi Tajiri, mais il ne nous a pas choyés. Né en 1996, j’ai passé les vingt premières années de ma vie confiné (oui !) dans un jeu de cartes. Bien sûr, j’ai beaucoup voyagé, mais le monde réel me manquait. Ce n’est qu’en juillet 2016 que grâce aux smartphones et autres tablettes tactiles nous avons pu enfin vivre dans le monde des humains. Hélas, c’était pour être condamné à une dangereuse errance qui ne prenait fin que quand nous nous faisions attraper.

La huitième génération de notre grande famille (895 membres !) fut annoncée en grandes pompes le 27 février 2019 et c’est le 15 novembre que les naissances eurent lieu. Les media n’ont parlé que de 85 naissances : Ouistampo, Badabouin, …, Sylveroy et Zarude. Mais mon arrière-arrière-arrière-arrière-petit-neveu préféré est sans conteste le 86ème, Coronapoke, dont on n’a commencé à parler que deux jours plus tard. C’est en effet le 17 novembre 2019, dans la ville de Wuhan, qu’il a lancé le MLP, autrement dit le Mouvement de Libération des Pokemon. C’est une véritable révolution qui s’est alors opérée. Désormais, ce ne sont plus les humains qui nous recherchent dans la vie réelle à l’aide de la géolocalisation, mais nous qui les traquons et les décimons.

Aujourd’hui, je suis fier. Privilège de l’âge, j’ai la priorité pour attraper le dernier Parisien. Je me suis fondu dans l’affiche publicitaire d’un kiosque à journaux, derrière une moto abandonnée par son propriétaire depuis maintenant belle lurette. Je l’attends. Avec impatience !

Je le pistais depuis la rue de Grenelle. En passant le fleuve, il supposait sans doute pouvoir m’échapper. Malheureusement je ne crois pas qu’il suffise de traverser la Seine.

N.B. : Pour ceux qui – comme moi 😉 ! – ne connaissaient les Pokemon que de nom, vous en apprendrez plus ici. J’insiste : toutes les dates sont réelles ! Ne serait-ce vraiment qu’une coïncidence ?

Ce contenu a été publié dans Devoirs du Goût des Autres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à La revanche

  1. J’ai quant à moi toujours été surpris de voir des adultes (??) regarder dans les massifs de fleurs pour attraper ce qu’ils voyaient sur l’écran de leurs smartphones.
    Comme les chats qui essaient d’attraper les piafs qui passent sur l’écran du téléviseur…

    • Passion Culture dit :

      Je partage entièrement ta surprise. Jamais rien compris à l’attrait de cette activité… Mis ça sur le compte de mon mauvais caractère 😉 .

  2. julie dit :

    Et ben, voilà un devoir qui sort de l’ordinaire….Bravo….

  3. heure-bleue dit :

    J’adore ce texte et l’idée du petit tapi derrière un journal.

  4. Fabie dit :

    Oui, mes fils ont eu les cartes, mon « plus jeune » a cherché dans les massifs, et les petits fils de Zhom à leur tour collectionnent les cartes !
    Belle trouvaille, et souhaitons que « ce jeu » cesse vite !

    • Passion Culture dit :

      Jamais de Pokemon pour mes enfants, jusqu’à l’écriture de ce texte, je savais à peine de quoi il s’agissait 😉 .

  5. Yvanne dit :

    Alors d’après toi le covid serait un Pokémon ? Je n’y avais pas pensé mais si tu le dis… 😉

  6. Gwen dit :

    L’an dernier, lors de la visite d’une parentèle ardennaise, j’ai été surprise de voir un  »plus de 20 ans » d’1,88 m nous quitter pour aller chasser le Pokemon sur le lieu des Machines de l’Ile à Nantes. Comment comprendre cette dualité d’un garçon intelligent à qui l’Université réussit avec le petit garçon que, visiblement, il n’a pas cessé d’être ?
    J’ai bien aimé l’idée, et le sujet que tu as choisi est hors des sentiers battus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *