STEEMAN Stanislas-André

Biographie

Je ne sais pas si Stanislas-André Steeman est encore un auteur fort connu hors de nos frontières. Il faut dire que l’apogée de sa carrière arrive en 1939 (cela ne nous rajeunit pas) avec la publication de «L’assassin habite au 21» et que ses derniers ouvrages (par ailleurs moins connus) datent du tout début des années soixante.

Quant à moi, je connaissais surtout son fils, Stéphane, humoriste et imitateur bien connu (par les gens de mon âge du moins 😉 )

Mais revenons à Stanislas-André. Né à Liège le 23 janvier 1908, il publie à l’âge de 16 ans un recueil de contes dont plusieurs étaient déjà parus dans un quotidien belge. Son premier roman date, lui, de 1927.

Vous connaissez le film Quai des orfèvres, réalisé par Henri-Georges Clouzot ? Mais si, voyons, avec entre autres Louis Jouvet et Bernard Blier. Eh bien c’est l’adaptation de Légitime défense (paru, lui, en 1942). Peu d’auteurs de romans policiers peuvent se targuer d’avoir vu une douzaine de leurs titres portés à l’écran !

Quoi qu’il en soit, Stanislas-André Steemans s’est révélé un auteur prolifique : sa signature se retrouve au bas de 41 ouvrages dont 37 romans policiers, les cinq premiers ayant été écrits en collaboration avec Herman Sartini.

Je ne peux m’empêcher de terminer sur une petite anecdote rapportée par le site Focus on Belgium : certains critiques français l’auraient surnommé le « Simenon belge » 😉 !

Bibliographie

(non exhaustive : uniquement les ouvrages chroniqués sur mon blog)

  • 1936 : La maison des veilles (dans ma PAL)
  • 1939 : L’assassin habite au 21 (billet à paraître demain)
Ce contenu a été publié dans Auteurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *