VALOGNES Aurélie

Biographie

Aurélie Valognes est née en 1983 à Châtenay-Malabry dans le département des Hauts-de-Seine dans une famille modeste : son père est peintre automobile et sa mère employée dans une école maternelle. Elle passe sa jeunesse à Massy, commune voisine dans le département de l’Essonne. A l’issue de ses études secondaires, elle intègre l’École supérieure de commerce de Reims dont elle sort diplômée en 2006.

A la fin de ses études, elle est embauchée au service marketing du groupe Procter & Gamble. Âgée de trente ans, elle démissionne pour suivre son mari, cadre du groupe l’Oréal, à Milan. C’est pour elle un événement marquant, qu’elle évoque dans l’épilogue de La cerise sur le gâteau, ainsi que sur son site personnel :

C’est à l’approche de mes 30 ans que tout a changé : le jour où j’ai accepté de suivre mon mari à l’étranger. C’était le grand saut dans le vide ; je venais de démissionner, et j’embrassai alors une foule d’incertitudes.

C’est parfois loin de son pays que l’on renoue avec soi-même. Il est plus simple de se réinventer quand tout est nouveau autour de vous. La peur d’être jugée, qui me freinait tant, n’existait plus.

L’envie d’écrire est alors devenue pour moi une nécessité.

J’adore cette dernière phrase. Je devrais souvent la relire et m’en imprégner !

Un autre élément qui m’a également marqué quand j’ai fait quelques recherches sur Internet (surtout Wikipedia 😉 !), c’est que son premier roman, avant de paraître chez Michel Lafon, est d’abord paru en auto-édition. A méditer.

Mère de deux garçons, elle est revenue au pays et vit maintenant en Bretagne, à Dinard.

Site de l’auteur : http://www.aurelie-valognes.com/

Bibliographie

(non exhaustive : uniquement les ouvrages chroniqués sur mon blog)

  • 2019 : La cerise sur le gâteau (billet à paraître demain)
Ce contenu a été publié dans Auteurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à VALOGNES Aurélie

  1. heure-bleue dit :

    J’ai suivi mon mari en Israël où j’ai vécu pendant quatre avec bombes et attentats, finalement ça permet de relativiser beaucoup de chose.

    • Passion Culture dit :

      A vous lire régulièrement, j’avais bien compris que vous aviez vécu en Israël, mais je ne savais pas qui avait suivi qui 😉 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *